Les frais postaux plombent la vente de livres par correspondance

21 juin 2015
libraire

Le problème des librairies se situent aussi bien au niveau de l’augmentation des tarifs que les accords faits entre la Poste et certains professionnels. Des tarifs spéciaux sont accordés dans la cadre de la vente par voie postale mais certains libraires se trouvent exclus de ces arrangements.

La réclamation du tarif spécial

poste

Jean-Pierre, CC BY SA 2.0

Le syndicat de la librairie française demande que des tarifs ajustés soient proposés à ces professionnels compte tenu du nombre d’envois réalisés chaque année. Pour pouvoir y parvenir, il devra faire le point sur le volume envoyé par la Poste et celui envoyé grâce à d’autres services.

Même si cette information parvient à être donnée, les grosses librairies sont les seules à ne pas subir le changement de tarifs postaux 2015 car celles de petite taille ne parviennent pas à profiter des mêmes conditions. Soit ils doivent demander des frais de port plus importants à leurs clients, ce qui ne permet pas de fidéliser la clientèle qui peut trouver moins cher ailleurs, soit les marges déjà minces doivent être revues à la baisse.

Une profession actuellement en danger

libraire

Pour les libraires, il est incompréhensible de constater que certains éditeurs parviennent à conserver leur marge en profitant de tarifs spéciaux alors que le même service leur est refusé. La concurrence n’est pas justifiée car l’éditeur devient bien un professionnel de la vente à distance dès lors que ses ouvrages sont proposés au public. La librairie connaît donc des jours difficiles face à des services postaux qui ne prennent pas en compte sa situation particulière.

La vente par correspondance est actuellement en péril car les librairies ne peuvent accepter de perdre de l’argent de cette façon donc elles sont prêtes à revoir leurs offres dans le domaine. La Poste de son côté devrait être plus vigilante car la perte de ce type de clients correspondrait à une baisse du chiffre d’affaires très important. La bataille entre les deux partenaires commence car chacun y voit ses intérêts personnels alors qu’il est évident qu’elles ne peuvent évoluer qu’ensemble et doivent donc s’entendre.